Urgences
24h/24 7j/7
+ 33 (0)1 48 71 34 34
Clinique Veterinaire
Passion, Compétence et Affection, au service des animaux
17 Bd d’Alsace Lorraine 94170 Le Perreux sur Marne
+ 33 (0)1 48 71 34 34 (24/24H 7J/7 sur appel)

Découvrez
Notre clinique

Suivez toute
Notre Actualite

Actualites

Les dangers extérieurs pour votre chien
06/08/2019
Dans votre jardin ou en balade, votre animal est toujours soumis à des risques : maladies, parasites, intoxications… Alors soyez vigilants et sachez repérer ces risques pour mieux les éviter !   Les maladies : Elles sont surtout liées à des parasites et on ne le répètera jamais assez : traiter régulièrement son animal contre les parasites externes le protègera de nombreuses maladies. On pense notamment aux tiques qui transmettent la piroplasmose connue aujourd’hui de beaucoup de propriétaires de chiens : abattement, fièvre, urines plus foncées... Nous pouvons vous proposer de vacciner votre chien. N’hésitez pas à nous en parler. Les tiques sont aussi responsables de la transmission de la maladie de Lyme aux chiens mais aussi aux hommes. Les symptômes sont difficiles à repérer car ils peuvent apparaître très longtemps après la morsure infectante et sont souvent intermittents. N’hésitez pas à prendre rendez-vous dès que votre chien vous semble abattu, apathique (suite à des douleurs musculaires) et anorexique. Si ces symptômes sont présents dans de nombreuses maladies, une consultation précoce permet de mettre en place un traitement précoce quelle qu’en soit la cause. Là encore, la prévention contre les tiques est indispensable mais il existe aussi un vaccin ! La leptospirose est  une maladie  due à une bactérie présente notamment dans les eaux stagnantes. Il est donc indispensable d’empêcher votre chien de boire dans les flaques d’eau, mares ou autres. Toutefois, elle peut aussi passer par voie cutanée. Attention, car cette maladie est une zoonose c’est-à-dire que voter chien peut vous la transmettre directement. On peut observer une gastro-entérite hémorragique, une atteinte rénale ou hépatique… La leptospirose fait partie des principales maladies pour lesquels on vaccine tous les ans.   Les intoxications : Les principales intoxications sont dues à des produits insecticides, pesticides, raticides… Ne laissez donc pas de tels produits à disposition de votre  compagnon. Utilisez des produits non dangereux pour lui si vous voulez protéger votre jardin des indésirables. Mais il existe d’autres causes aux intoxications : plantes et même animaux. Concernant les plantes, ne laissez jamais votre chien ingérer des plantes reconnues comme toxiques (if, laurier rose, narcisse…) ou qui vous sont inconnues. Pour les animaux, on peut parler des crapauds dont la toxicité est variable en fonction des espèces mais aussi du contact avec le chien (simple contact ou ingestion). On observe alors des symptômes locaux et des troubles cardiaques graves. Toutefois, l’intoxication la plus fréquente due à des animaux chez le chien est celle provoquée par les chenilles processionnaires. On les rencontre de mars à mai environ quand elles descendent des pins en file indienne pour aller s’enterrer. Là encore, contact ou ingestion sont dangereux. On observe un œdème de la langue parfois même une nécrose, une hypersalivation et des difficultés respiratoires. Il arrive même que l’œsophage et l’estomac soient touchés. Quel que soit l’animal rencontré ou le produit ingéré, ces intoxications constituent une urgence ! Il faut réagir vite et se rendre rapidement à la clinique. Malheureusement, cela arrive souvent le week-end, sachez qu’il existe toujours un vétérinaire de garde qui pourra vous recevoir.   Piqûres et morsures : Votre chien pourrait aussi rencontrer un serpent, une guêpe … En cas de piqûre d’hyménoptères, si votre chien n’est pas allergique, vous observerez un simple gonflement de la zone, s’il est allergique, les risques sont nombreux ! En effet, il peut présenter un œdème de Quincke suite à un choc allergique. Il faut donc réagir vite. Si votre chien se fait mordre par un serpent, n’essayez pas de poser un garrot ou de retirer le venin mais posez de la glace (si possible) et consultez rapidement un vétérinaire le plus vite possible ! N’oublions pas les morsures de chiens … Une consultation est souvent nécessaire pour suturer quelquefois et éviter les surinfections bactériennes par la mise en place d’un traitement adapté.   Vous l’aurez compris, les risques sont nombreux quand votre chien est à l’extérieur et il faut souvent agir vite. S’il est possible d’en éviter certains par la prévention, il est difficile de prévoir une piqûre de guêpe ! Nous espérons que ces quelques informations vous auront permis de savoir repérer les premiers signes afin de consulter rapidement si nécessaire !
Entretien des yeux, oreilles et dents
03/08/2019
Pour avoir un animal en pleine forme, il faut, bien sûr, le nourrir correctement mais aussi entretenir ses yeux, ses oreilles et ses dents. Comment et à quelle fréquence ?   Entretenir les yeux de votre animal : Certaines espèces de chiens ou de chats présentent des écoulements oculaires importants. Il s’agit surtout des races brachycéphales dont le museau est très court. Leurs canaux lacrymaux sont alors très souvent bouchés et les secrétions oculaires ne sont pas éliminées correctement. Leurs yeux deviennent rapidement très sales et il faut donc les nettoyer régulièrement, plusieurs fois par semaine pour certains afin d’éviter croûtes et traces disgracieuses. Pour les autres, il est important de nettoyer dès que l’on observe des saletés et, en général, une fois tous les quinze jours. Le bon geste : nettoyez toujours de l’extérieur de l’œil vers l’intérieur avec un produit adapté.   Entretenir les oreilles de votre animal : Là encore, certaines races de chiens sont plus sensibles que d’autres. Ce sont évidemment toutes les races à oreilles tombantes, très rares chez les chats ! Pour ces chiens, l’accumulation de cérumen dans un milieu chaud et humide et, de plus, peu aéré, favorise les infections. Ce phénomène est encore aggravé chez les animaux présentant des poils dans les oreilles. Pour ces derniers, un toilettage régulier pour éliminer ces poils est indispensable que ce soit à la maison ou chez un professionnel. En conclusion, pour les chiens à oreilles tombantes, un nettoyage une fois par semaine ou tous les quinze jours est important alors que pour les autres et les chats, une fois par mois suffit. Le bon geste : Appliquez un produit nettoyant adapté dans le conduit auditif, massez la base de l’oreille puis recueillez les secrétions remontées dans le pavillon à l’aide d’une compresse. Attention ! N’utilisez jamais un coton-tige. Comme pour nous, ils peuvent être dangereux !   Entretenir la bouche de votre animal : Cela doit devenir un geste automatique ! En effet, si une mauvaise hygiène bucco-dentaire est synonyme de mauvaise haleine, elle entraîne aussi la formation de tartre et la présence de bactéries qui peuvent se disséminer dans tout l’organisme. Les solutions pour entretenir la bouche de votre animal sont aujourd’hui nombreuses. Les fabricants redoublent d’efforts pour vous faciliter la tâche ! Vous avez donc le choix entre le dentifrice et la brosse à dents, pas très faciles à utiliser, les lamelles à mâcher, les comprimés ou encore la poudre à mélanger à la nourriture… Nous pouvons vous aider à trouver la meilleure solution pour vous et votre animal. La fréquence dépendra alors de l’alternative choisie !   S’occuper de son animal est un plaisir qui permet aussi de le garder en bonne santé. Rappelez-vous aussi que plus vous habituerez votre compagnon à ces gestes dès le plus jeune âge, plus il acceptera vos bon soins.
Cardiologie
27/07/2019
Tout comme leur propriétaire, les chiens sont sujets aux maladies cardiaques. Cependant, celles-ci sont différentes des nôtres, les chiens ne développant pas d’artériosclérose ou de maladies coronariennes par exemple sont extrêmement peu sujets à la « crise cardiaque », l’infarctus sévère.   Comment fonctionne le coeur d’un chien? Comme tous les mammifères, les chiens possèdent un coeur composé de deux ventricules, surmontés de deux oreillettes ou Atria. les atria, gauche et droit, reçoivent respectivement le sang des poumons (par la veine pulmonaire) et du corps (par la veine cave). les oreillettes, en se contractant, vont expulser le sang dans les ventricules, qui en se contractant à leur tour vont envoyer le sang dans l’aorte, vers les organes pour le ventricule gauche, et vers les poumons pour le ventricule droit. Cette double circulation permet d’envoyer vers les organes du sang oxygéné, et de récupérer ce sang depuis le corps et les organes (comme le foie et le rein), épuré mais sans oxygène. entre chaque compartiment, afin d’éviter les reflux, on trouve une valve ou valvule : tricuspide entre l’oreillette droite et le ventricule droit, mitrale entre l’oreillette et le ventricule gauche, aortique et pulmonaire à la sortie des ventricules gauche et droit. la valve mitrale est la plus fragile chez les chiens.   Quels sont les signes de maladie cardiaque chez mon chien?  Le coeur est donc constitué de deux pompes montées en série: l’une envoie le sang vers l’autre. Ainsi, en fonction du lieu atteint, les symptômes pourront varier. la valve mitrale étant la plus fragile, c’est le retour depuis les poumons qui est le plus souvent défectueux. Un engorgement de sang dans les poumons aura donc tendance à se former, entrainant un oedème pulmonaire : on constatera donc une toux dans la plupart des cas. « Toute toux persistante doit faire penser à une maladie cardiaque chez le chien ». Les autres signes que vous pourrez remarquer sont une fatigue à l’effort, une respiration plus rapide, une diminution de l’appétit, un ventre de taille augmentée, les muqueuses pâles et bleuâtres. Les syncopes sont assez rares. Ces différents signes doivent vous inciter à montrer votre chien en consultation. Il faut toutefois savoir qu’ à un stade débutant, les symptômes peuvent être inexistants et n’être découvert que lors d’un contrôle par votre vétérinaire : il est donc important de réaliser des examens de routine réguliers.   Le blocage de voies urinaires : Dans un premier temps, après que vous lui ayez expliqué les signes que vous avez vus, votre vétérinaire va ausculter le coeur et les poumons de votre chien. En fonction des bruits anormaux et de leur localisation, il va pouvoir rapidement déterminer le type d’atteinte cardiaque. Une fois ceci réalisé, une radiographie ou une échographie (échocardiographie) est souvent utile afin de mesurer la taille du coeur, ses différentes dimensions et la présence ou non d’un oedème pulmonaire. Dans certains cas, un électrocardiogramme peut aussi fournir des informations. ces examens, s’ils ne font souvent que confirmer ce qu’a révélé l’auscultation, sont néanmoins nécessaires pour déterminer la cause profonde du trouble cardiaque et la sévérité de l’atteinte . ils seront très utiles pour vérifier l’efficacité du traitement mis en place en suivant l’évolution des différents paramètres dans le temps.   Les différentes maladies cardiaques : Chez les chiens, les valvules sont souvent les structures les plus vulnérables. Mais bien que ce soit plus rare (contrairement à ce qui se produit chez le chat), le muscle cardiaque dans son ensemble peut être atteint . Dans tous les cas de maladies cardiaques, dans la mesure où le système circulatoire perd en efficacité, le foie, les reins et tous les autres organes sont moins bien irrigués et oxygénés. le sang stagne et rend le travail des organes moins efficace, entraînant des symptômes en cascade.   Parmi ces atteintes cardiaques chez les chiens adultes, on rencontre :   1. L’insuffisance cardiaque gauche: L’origine peut être une sténose (diminution du diamètre) de l’aorte, une insuffisance aortique, ou encore une myocardite gauche. Mais c’est le plus souvent une insuffisance de la valvule mitrale (ou endocardiose mitrale) qui sera découverte. On observe alors, en général, une toux (liée à un oedème du poumon) lorsque le chien est couché et des difficultés respiratoires à l’effort. Symptômes qui ont tendance à s’aggraver avec le temps et l’évolution de la maladie. Ce sont le plus souvent les chiens de petites races qui sont atteints   2. L’insuffisance cardiaque droite: Dans cette maladie, on peut découvrir une résistance pulmonaire : sténose pulmonaire, hypertension artérielle pulmonaire, ou une insuffisance de la valvule tricuspide. La dirofilariose, une maladie provoquée par un parasite transmis par un moustique, dans les régions chaudes, peut dans certains cas conduire à ce type d’insuffisance. on observera alors une congestion veineuse, souvent accompagnée d’une augmentation du volume du foie qui se gorge de sang et donc qui voit son activité perturbée. Un oedème abdominal peut apparaitre (appelé ascite) , qui finir par atteindre les membres inférieurs et le péricarde , l’enveloppe qui entoure le coeur. Une perte de poids est souvent observée , concernant la masse graisseuse d’abord, puis la masse musculaire.   3. L’insuffisance cardiaque congestive ou cardiomyopathie dilatée: Encore appelée insuffisance cardiaque globale , ce sont souvent des maladies appelées cardiomyopathie qui en sont à l’origine. Certaines races sont prédisposées, comme le doberman, l’irish Wolfhound, le cocker, le dogue allemand, le Terre-Neuve, le Saint-Bernard, et particulièrement le Boxer. Des infections peuvent être à l’origine de ce type d’atteinte. Le coeur présente alors une taille fortement et globalement augmentée, ses parois s’affinent et les valvules se distendent. Les symptômes sont constitués de la conjonction des deux types d’insuffisance évoquées précédemment.   Quels traitements et quel suivi pour mon chien insuffisant cardiaque? La plupart du temps, votre vétérinaire vous prescrira plusieurs médicaments. il est essentiel de bien suivre cette prescription : la pompe cardiaque a pour fonction de nourrir les différents organes et le bon suivi du traitement est garant du maintien de votre compagnon dans les meilleures conditions possible, le plus longtemps possible. Parmi les traitements prescrits, on peut distinguer deux grands groupes : les médicaments traitant la cause de la maladie cardiaque ou aidant le coeur à fonctionner, et les médicaments destinés à limiter certains symptômes. Parmi ces derniers, on aura souvent recours aux diurétiques pour limiter le volume sanguin et hydrique du corps (traitement des oedèmes). Les médicaments traitant le coeur sont de plus en plus nombreux, précis et efficaces : la qualité de vie et la longévité des chiens cardiaques se sont considérablement améliorées depuis leur mise sur le marché : anti-arithmiques, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, tonicardiaques...   L’alimentation doit être adaptée : restriction en sel (mais pas suppression !) pour limiter le volume sanguin, niveau d’apport énergétique maintenu, voire augmenté (le coeur a besoin de lipides pour fonctionner) etc. certains nutriments comme les antioxydants, les acides gras omégas 3, la taurine ou la l-carnitine, ont montré des bénéfices importants.   Enfin, le niveau d’activité devra être modulé en fonction du stade de la maladie. Le suivi de l’évolution de la maladie de votre compagnon est fondamental : il est donc conseillé de consulter régulièrement votre vétérinaire pour adapter ou modifier le traitement, et dès le début pour vérifier son action. Les examens complémentaires, même s’ils sont par fois facultatifs pour le diagnostic, sont toujours intéressants : ils permettront de juger de l’évolution de la maladie et de l’action du traitement. 
L
20/07/2019
L’eau est indispensable pour la vie de tout animal.   Mais quelle eau ? En quelle quantité ? De l’eau, que de l’eau !  Certains pensent que les animaux et surtout les chats ont besoin de boire du lait. Et ceci est une idée reçue ! En effet, à l’âge adulte, les chats (et les chiens non plus) n’ont pas la faculté de bien digérer le lait de vache . Il ne faut donc leur donner que de l’eau pour assouvir leur soif.   Plus : Et les chatons ou chiots ? Le lait de vache n’est pas non plus adapté car sa composition est très différente du lait des chattes et des chiennes. Avant le sevrage et si besoin, il existe des laits maternisés adaptés pour ces deux espèces.  N’hésitez pas à nous demander conseil.   Boit-il assez ? Ou trop ? Difficile de savoir quelle quantité d’eau boit votre chien ou votre chat… Pourtant, il existe un petit test tout simple : mesurez la quantité d’eau que vous mettez dans la gamelle le matin et mesurez combien il en reste le lendemain matin. Attention, il ne faut pas que votre animal manque d’eau dans la journée ! Ensuite, il suffit de comparer avec les valeurs suivantes : un chien boit de 50 à 70 ml d’eau par kg de poids par jour et un chat boit de 40 à 60 ml d’eau par kg de poids par jour. A vous de faire vos calculs selon le poids de votre animal et de comparer avec les résultats de votre petit test.   Il boit trop, que faire ? Une augmentation de la prise de boisson s’accompagne généralement d’une augmentation de la quantité d’urine émise. Cela est souvent le signe d’une maladie : insuffisance rénale, problème urinaire, infection de l’utérus… En conclusion, consultez rapidement, nous ferons les examens indispensables pour établir un diagnostic précis et mettre en place un traitement adapté si nécessaire.   Il ne boit pas assez… Pourquoi ? Il est possible, si votre animal ne boit pas assez, qu’il trouve de l’eau autre part, à l’extérieur notamment. Sinon, vous pouvez essayer de changer de gamelle, de lui donner de l’eau de source (pas trop minéralisée) et, bien sûr, de bien vérifier que son eau soit toujours propre et fraîche ! Une quantité d’eau bue trop basse peut être un facteur augmentant les risques de formation de calculs urinaires alors il est préférable de rester vigilant.   L’alimentation que vous donnez à votre chien ou votre chat peut aussi influencer sa quantité journalière de boisson. Les aliments humides (pâtée) apportent plus d’eau et il est donc normal que l’eau bue soit moins importante. Un apport d’eau sous forme de pâtée peut alors être nécessaire pour les animaux qui boivent peu.   Plus : Certains chats préfèrent boire au robinet. Dans ce cas, pourquoi ne pas lui offrir une fontaine à eau qui vous permettra de répondre aux besoins de votre chat.   En conclusion, ne donnez de l’eau et que de l’eau à votre cher compagnon et n’hésitez pas à mesurer la quantité d’eau bue par jour pour éviter un problème de santé ou détecter toute éventuelle pathologie.
Quizz: départ en vacances avec nos compagnons
11/07/2019
A l'approche des vacances, il est intéressant de vérifier si vous êtes véritablement au point et prêt à partir avec vos animaux de compagnie ! Testez vos connaissances avec ce quiz !       Voyage en avion   Quelles sont les précautions à prendre avant de prendre l'avion ? A - Peser son animal B - Se renseigner des exigences de la compagnie aérienne C - Vérifier que son panier de transport respectent les normes IATA (International Air Transport Association)       Réponses A, B & C Chaque compagnie aérienne à ses propres exigences en matière de transport d’animaux, mais si votre compagnon pèse moins de 5 kgs, il voyagera en cabine, dans un panier. S’il pèse plus, sa place sera dans la soute. N’oubliez pas de vous faire préciser les exigences de la compagnie au sujet du panier de transport. On parle des normes IATA pour International Air Transport Association : dimensions, systèmes de fermeture, matière… Si vous vous présentez avec une caisse de transport non conforme, soit votre animal ne pourra pas voyager, soit vous devrez racheter une caisse à la compagnie aérienne, à prix fort.          Voyage à l'étranger   Je pars en vacances à l'étranger   A - Pas besoin de m'informer, en route vers les vacances ! B - Je me renseigne au préalable chez mon vétérinaire C - Je me renseigne au préalable auprès du Consulat ou de l’Ambassade       Réponse C - Auprès du Consulat ou de l’Ambassade Si vous partez à l’étranger, c’est auprès du Consulat ou de l’Ambassade que vous devez vous informer. Si votre animal est accepté, profitez-en pour demander aussi quelles formalités sont obligatoires, vaccination et passeport notamment.       Voyage en train Les petits animaux (moins de 6kg) peuvent voyager   A - Sur vos genoux B - Dans un panier adapté C - Ils ne peuvent pas prendre le train       Réponse B - Dans un panier adapté Les plus petits animaux, de moins de 6kg, peuvent voyager dans un panier. Le prix de leur trajet est de 5€. En revanche, les plus grands chiens doivent prendre le train avec une muselière et le tarif revient à la moitié du coût d’un tarif adulte selon votre trajet.       Mal des transports Les animaux souffrent-ils du mal des transports ?   Oui Non       Réponse – Oui Le stress peut provoquer des vomissements chez l’animal, qui peut anticiper et stresser avant même le voyage de peur d’être malade ! Des Traitements existent et agissent plusieurs heures durant. Ils sont à prendre quelques heures avant le départ pour une meilleure efficacité. Sachez que ces médicaments sont soumis à prescription vétérinaire, votre clinique vétérinaire peut vous renseigner pour un départ en vacances serein, n’hésitez pas !       Voyage en Europe Quelle est la formalité obligatoire si vous partez au sein de l'Union Européenne ? A - Identification par puce électronique B - Vaccination antirabique C - Voyager avec un animal de moins de 3 mois     Réponses A & B Votre animal doit être identifié par puce électronique, si son identification a été effectuée après le 3 juillet 2011 le tatouage reste accepté à condition qu’il soit clairement lisible. La vaccination antirabique est obligatoire et toutes les autres fortement conseillées. Pour certains pays, d’autres formalités sont exigées. Il s’agit du Royaume-Uni, de l’Irlande, de Malte et de la Finlande : vous ne pouvez voyager avec un animal de moins de trois mois et vous devrez aussi traiter votre compagnon contre l’echinococcose (parasite) 120 à 24 heures avant votre départ.

Veto34 sur Facebook

Notre
Boutique en ligne

Vous conseiller et vous proposer des produits de qualité, pour le bien-être de votre animal
Bonnes Affaires
Toutes nos promos
Decouvrez notre boutique

Theme du mois

08/09/2014
L’obésité est un des fléaux de notre siècle. C’est tout naturellement que cette pathologie touche nos animaux de compagnie, et en particulier les chiens et les chats. Quelques règles s'imposent...
CLINIQUE VETO 34
17 bd ALsace Lorraine
94170 Le Perreux sur Marne

contact@veto34.fr